Actualite

[Côte d’Ivoire/fiscalité] Le DG des Impôts devant la presse nationale et internationale


Abidjan,9-1-2020 (lepointsur.com) Jeudi 9 janvier, le directeur général des Impôts, Ouattara Sié Abou a donné les grandes lignes de la fiscalilté aux journalistes de Côte d’Ivoire. C’était autour du thème : « Présentation des dispositions de l’annexe fiscale à la loi N°2019-1080 du 18 décembre 2019 portant budget de l’Etat pour l’année 2020 ».

Pour le conférencier, la vision actuelle du gouvernement ivoirien retracée dans le Plan national de développement (Pnd) 2016-2020, doit accélérer l’industrialisation et la transformation de l’économie ivoirienne. Pour ce faire, a-t-il dit, la fiscalité apparaît comme un important levier pour atteindre cet objectif. A l’en croire, cette nouvelle annexe fiscale permet de prendre en compte les engagements internationaux de la Côte d’Ivoire dans la conception et la conduite de la politique fiscale.

A cet effet, il a axé son exposé sur cinq (5) principales mesures que renferme cette nouvelle annexe fiscale. Il s’agit entre autres des mesures relevant des axes stratégiques, des mesures de soutien aux entreprises, des mesures de renforcement des moyens de l’Etat, les mesures de rationalisation du dispositif fiscal et les mesures techniques.

S’agissant du soutien aux entreprises, cette nouvelle annexe fiscale a-t-il expliqué, prévoit pour les entreprises qui embauchent les personnes en situation d’handicap, et qui font la promotion des stagiaires, un crédit d’impôt chaque année pour chaque catégorie de personne embauchée.

Dans la foulée, il a ajouté que cette mesure qui prenait seulement, en compte les cas de contrat à durée déterminée (Cdi) présente désormais les mêmes avantages pour les travailleurs sur un contrat à durée déterminée (Cdd). Toutefois, le conférencier n’a pas manqué de dire que ces travailleurs restent consécutivement au sein de l’entreprise pendant une durée comprise entre 12 à 24 mois. « Le crédit d’impôt est de 500 000 FCFA par personne embauchée dans le cadre du Cdd. C’est le même montant pour les travailleurs en Cddi. Et pour les personnes en situation d’handicap, le montant est de 750 000 FCFA », a précisé Ouattara Sié Abou.Selon lui, cette annexe fiscale 2020 lutte contre les concurrents déloyaux des maisons de transfert d’argent, des maisons de production audiovisuelle etc. Pour terminer, le directeur général des Impôts a déclaré qu’un impôt bien compris est un impôt facile à payer. Et un impôt bien compris est un impôt bien expliqué. Voilà pourquoi, il espère-t-il pouvoir compter sur la presse pour être le relais de la bonne information.

« Je compte sur la presse sur la bonne information concernant l’annexe fiscale 2020. Une annexe fiscale porteuse d’espoir à travers les mesures consenties par le gouvernement à l’endroit des différents secteurs d’activités, à l’endroit de certaines couches de la population, à l’endroit des régions. Je compte sur la presse pour nous aider à véhiculer ce message pour dire que la Côte d’Ivoire est sur la bonne voie et en matière de fiscalité, les sillons sont tracés afin de permettre à nos entreprises grandes comme petites d’exercer leurs activités dans un environnement fiscal juste, sécurisé et équitable », a conclu le patron de la DGI.

Opportune BATH

Commentaires

commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.