Actualite

[Côte d’Ivoire-Enseignement supérieur] Les acteurs planchent sur la problématique des heures complémentaires et d’encadrement


Mabri Toikeusse, ministre de l’Enseignement supérieur (PH/DR)

Abidjan, 15-3-2019 (lepointsur.com) Dans le souci de régler définitivement la crise qui mine l’enseignement supérieur public ivoirienne, le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Dr Albert Mabri Toikeusse a ouvert, le mercredi 14 mars 2019, au pôle scientifique et d’innovation de l’Université Félix Houphouët-Boigny, à Bingerville,  un atelier sur les heures complémentaires et les heures d’encadrement dans les établissements publics d’enseignement supérieur.

Le ministre de tutelle a, d’entrée de jeu,  salué la forte mobilisation des acteurs de l’enseignement supérieur et de recherche, tout en indiquant que cette rencontre vise à trouver une solution consensuelle à la question des heures complémentaires et des heures d’encadrement pour une paix durable sur les campus.

Selon Dr Albert Mabri Toikeusse, ces assises vont permettre d’identifier un mécanisme pour la maitrise des effectifs d’étudiants, déterminer une méthode unique de contrôle et de suivi des enseignements et des encadrements, s’accorder sur les taux horaires des heures complémentaires, des indemnités d’encadrement, et les taux de décharge horaire liée aux responsabilités.

« Les résultats de ces réflexions seront consignés dans un projet de décret dont les arrêtés d’application devront permettre l’instauration d’un environnement apaisé sur les campus universitaires, préalable à l’amélioration de la qualité de formation dans les universités et grandes écoles », a précisé le ministre.

C.Thoumany (Collaborateur extérieur)

Commentaires

commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.