Actualite

[Côte d’Ivoire/ Djokabinan 2019] Le sénateur Sansan Noufe lance un message fort aux populations de Bounkani


Le sénateur Sansan Noufe a lancé un message fort aux populations de la région de Bounkani, au cours de la cérémonie de clôture du Djokabinan 2019, le samedi 13 avril dernier.

Prenant en effet la parole au nom du Conseil régional du Bounkani et de la chefferie centrale des Lobi, Sansan Noufe n’est pas allé de maîtres-mots pour appeler ses populations à rester unies et à travailler pour le développement de leur localité.
<<Nous sommes unis de par notre culture, nous sommes unis de par notre langue, nous sommes unis de par notre réalité. Ce qui est d’une erreur coloniale, il n’ y a pas de lobi venant du Burkina Faso, il n’ y a pas de lobi venant du Ghana ni de lobi venant de Côte d’Ivoire. Un lobi est un lobi», a-t-il déclaré.

De gauche a droite:
*Sansan Noufé, Sénateur de la Région du Bounkani
*Le Président du Conseil Régional du Sud Ouest du Burkina Faso recevant son présent aux mains du sénateur.
*Le Président du Conseil Régional du Bounkani, M.Hien Philippe

Poursuivant, il a remercié le Chef de Bounkani, qui a eu la pensée d’unir les fils et filles de la localité autour d’un idéal, à travers ce festival. Pour le Vénérable c’est cela le rôle d’un chef, <<parce qu’un chef a pour rôle d’unir, de fédérer, de faire en sorte que ses enfants se retrouvent et d’être ensemble pour relever le défilé. Que Dieu bénisse le Chef BITATE. Que Dieu bénisse notre Président de région. Que Dieu bénisse le peuple Lobi» , expliquera le Sénateur Sansan Noufe.
Aussi les remerciements du sénateur sont allés également à l’endroit de ses frères et sœurs qui d’après ses propos ne sont peut-être pas enracinés dans la culture comme lui, mais qui ont décidé de prendre le train en marche. <<Car, ils sont venus pour la cause de la culture lobi. Dieu bénisse cette pensée que vous avez pour le peuple lobi>>, s’est-il prononcé.
Quant au représentant du chef, Il a remercié tous les fils et filles qui ont contribué à la réussite de cette troisième édition et surtout aux festivaliers qui ont accepté de communier ensemble pendant ces deux jours à Bouna.
Le président du comité d’organisation, Jean PALE, s’est, de son côté, dit satisfait du déroulement de ce festival car pour lui c’est un pari réussi en ce sens que les activités prévues ont été réalisées dans de meilleures conditions.
Cependant, Il a ajouté que ce festival sera pérennisé afin que la culture Lobi soit connue de tous dans les années à venir.
Une exposition d’œuvres d’art, des danses traditionnelles de la région, des concerts géants, des panels, des concours gastronomiques, des activités comme le tir à l’arc, entre autres ont marqué cette édition qui s’est déroulée sous le thème : «Organisation du peuple lobi face aux enjeux des mutations sociales».
Les principales innovations concernaient des concours portant sur les jeux de langue, les devinettes et traduction, contes, etc. A côté de cela il y a eu les traditionnelles activités de renforcement des capacités, à savoir les foires gastronomiques, les concours de danses, d’expositions, concerts, entre autres.
Démarré le vendredi 12 avril 2019, le Djokabinan ou la fête du mil en pays Lobi a refermé ses portes le samedi 13 avril 2019. Ce rendez-vous culturel, artistique et gastronomique, qui s’est ténu à la place Kobakina de Bouna était à sa 3ème édition. L’évènement a enregistré l’arrivée de plusieurs délégations venues de l’extérieur du pays, notamment du Burkina Faso et du Ghana, mais aussi d’autres régions de la Côte d’Ivoire, comme le président de la région du Sud Ouest, le Maire de Kampti, le représentant du Maire de GAOUA, de l’ex ministre DA Sansan Jean Baptiste.
Médard KOFFI, envoyé spécial dans le Bounkani

Commentaires

commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.