Actualite

[Côte d’Ivoire/Conflits communautaires] Bloléquin frôle le pire


Bloléquin, 30-07-2020 (lepointsur.com) Zolably, une localité de l’ouest de la Côte d’Ivoire appartenant au département de Bloléquin, vient d’éviter de justesse une crise communautaire suite à l’assassinat d’un jeune Guéré.

D’après les informations recueillies sur place, cette crise a failli naître suite à une transaction foncière entre le sieur Inoussa S., un ressortissant burkinabè et le jeune D. Aimée, son tuteur.  En effet, n’ayant visiblement pas été satisfait de sa part de lopin de terre reçu après le partage, le premier cité va sauvagement assassiner le second, qui lui est un fils de la localité.

Ayant été informée de ce crime crapuleux, la jeunesse de tout le canton Gbôo et celui de petit Guiglo en particulier, s’est mise sur le pied de guerre afin de se faire justice, mais surtout de venger leur frère.

Pour maintenir la cohésion sociale et à l’effet d’instaurer un climat de paix et d’apaisement dans la localité ainsi que dans la région du Cavally, Gnahoua Dogo Alain Serge, Sous-préfet du département de Bloléquin, a initié mardi 28 juillet 2020, une rencontre pour la méditation entre les autochtones et communautés allochtones et allogènes.

Après les civilités coutumières Kpassé Serge, président central de la jeunesse du canton Gbôo, a traduit le ressentiment de la jeunesse, avec une voix remplie d’émotions. « Nous avons le cœur meurtri, nous sommes en pleins funérailles, l’heure n’est pas aux discussions, nous voulons enterrer dignement notre frère le reste viendra après », a-t-il répondu poliment.

Coulayes Victor Emmanuel, chef canton de Guiglo et président du directoire de la chefferie traditionnelle du Cavally, lui a, au nom de la chambre des Rois, félicité le comportement exemplaire de la jeunesse.

Pour le représentant le consulat du Burkina à Bloléquin et Toulepleu, Dianda Ousmane, la communauté burkinabè ne peut que dire ses sincères condoléances à la famille du défunt et à toute la jeunesse du Cavally.

En ce qui concerne les élus et cadres, ils ont, par la voix de Aimée Gnonssian, reconnu le bon sens de la démarche des jeunes et les ont félicité, tout en témoignant leurs condoléances à la population du canton Gbôo.

« Nous sommes tous affligé par ce meurtre, la ministre Anne Désirée Ouloto est saisi de cette affaire et le ministre de la défense en est aussi informé. D’ici peu, une délégation de ministres sera ici pour vous apporter les condoléances du gouvernement », a dit Aimée Gnonssian, député de Bloléquin.

En outre, grâce à la méditation du commandant et celui des forces de l’ordre, les esprits ont pu être calmés.

Toutefois, c’est une population de Petit Guiglo inconsolable qui a accueilli la dépouille mortelle de la victime pour la suite des funérailles. Quant au supposé auteur de ce crime odieux, il a été mis sous les verrous en attendant son jugement.

Serge Coulibaly, correspondant régional

Commentaires

commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.