Actualite, Contribution

[Côte d’Ivoire] Conférence de presse de Kamara Ibrahim, crush party du président du GPS, droits de l’homme (la chronique de Fernand Dédeh)


Abidjan, 06-11-2019 (lepointsur.com) À Barthelemy Zouzoua Inabo: Kamara Ibrahim, le sélectionneur national prend la parole ce mercredi 6 novembre à Abidjan. Le technicien a la parole rare. Comme l’argent au pays de ton camarade. Il va parler parce que les Éléphants reçoivent les MENA du Niger, le 16 novembre 2019 au stade Felix Houphouët-Boigny. Match comptant pour les éliminatoires de la CAN 2021.
Cinq mois après la CAN 2019 (éliminée en quarts de finale par l’Algérie) et après trois matches amicaux en France (une défaite, deux victoires), l’équipe nationale revient à Abidjan. Le sélectionneur national en dira plus sur son groupe.

Le football, le Sport reprend vie et cela nous changera un peu des débats et jeux des politiques. N’empêche, nous avons un œil sur «ces gens» là dont les propos et agissements peuvent tendre ou apaiser le climat social.

“Le GPS lui, va de crush en crush en Europe. Prochain crush, à Londres, en Angleterre.’’

Maurice Kakou Guikahué, secrétaire exécutif du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI).

Le vieux parti s’offusque de l’immixtion des autorités ivoiriennes dans le procès à la Haye et du nouveau procès intenté à Abidjan contre l’ex-ministre de la Jeunesse, poursuivi devant la CPI et acquitté de toutes les charges par la première chambre.

Le GPS lui, va de crush en crush en Europe. Prochain crush, à Londres, en Angleterre. Tiens, le leader générationnel offre dix (10) tickets gratuits aux crushers inscrits dans le mouvement. Ils seront, dit-il, tirés au sort. C’est un micheur, ce jeune homme! Il répond tactiquement ainsi à ceux de ses ex alliés qui disent «il est pommé. Il n’a plus de sous. Obligé de faire participer ses suiveurs aux frais d’organisation de ses balades.».

“Quel est l’état des lieux en Côte d’Ivoire ? Comment se construit la radicalisation et quels en sont les facteurs ? Quelles sont les mesures prises pour éloigner les jeunes du phénomène ? Quel est le cadre légal de protection des jeunes? Quelle est la réponse du gouvernement face à ce fléau ?’’

L’observatoire ivoirien des droits de l’homme organise depuis le 3 novembre à Yopougon, le Campus des droits humains. Informations et formation des jeunes sur les droits de l’homme. Point fort de ce mercredi 6 novembre, le panel portant sur «La Radicalisation des jeunes et l’extrémisme violent en Côte d’Ivoire.»

L’observatoire ivoirien des droits de l’homme organise depuis le 3 novembre à Yopougon, le Campus des droits humains.

La question est centrale, au regard de l’environnement socio-politique et socio-économique aussi bien national que sous-régional. Quel est l’état des lieux en Côte d’Ivoire ? Comment se construit la radicalisation et quels en sont les facteurs ? Quelles sont les mesures prises pour éloigner les jeunes du phénomène ? Quel est le cadre légal de protection des jeunes? Quelle est la réponse du gouvernement face à ce fléau ?
Il y a tellement de questions! La répression seule ne suffit pas. Il faut apprendre à écouter les jeunes et entendre leurs voix, leurs plaintes, complaintes et attentes.
Si tu me cherches, je suis au Centre Monseigneur Chapoully de Yopougon, cadre de la conférence.

Par Fernand Dédeh

Commentaires

commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.