Actualite, La page de la femme

[Côte d’Ivoire] Autonomisation et leadership de la femme du secteur de la pêche au centre d’un atelier à Grand Bassam


Abidjan, 8-5-2019 (lepointsur.com) L’autonomisation et le leadership de la femme du secteur de la pêche étaient cœur d’un atelier, qui a lieu le mardi 7 mars 2019, à Grand Bassam.

La ville historique de Grand Bassam, patrimoine mondial de l’UNESCO a servi de cadre mardi 7 mars, à l’ouverture d’un atelier de réflexion autour du thème : «USCOFEP-CI : Défis et perspectives d’une organisation féminine autonome dans la filière pêche en Côte d’Ivoire». Ces travaux ont été initiés par Friedrich-Ebert-Stiftung (FES) en collaboration avec l’Union des Sociétés Coopératives des Femmes de la Pêche et assimilées de Côte d’ivoire (USCOFEP-CI).

Saluant les femmes du secteur de la pêche qui contribuent significativement à l’économie des ressources halieutiques en Côte d’Ivoire, le représentant  résident de la FES, Thilo Shöne, a indiqué que  ce deuxième atelier vise à mettre en place des stratégies permettant aux femmes de la pêche d’être autonomes et de surmonter les difficultés auxquelles elles sont confrontées dans l’exercice  de leurs activités.

Photo de famille des participants de l’atelier

«On a organisé cet atelier en vue de sensibiliser le gouvernement et les partenaires techniques, et partenaires au développement de l’existence de notre union, de par sa documentation et par ses actions sur terrain. Ce que nous recherchons aujourd’hui est l’autonomisation des femmes du milieu de la pêche qui contribuent à près de 70% dans le secteur», a signifié Micheline Dion, présidente de l’USCOFEP-CI.

En termes de besoins de l’USCOFEP-CI on peut citer, des matériels innovants (fours FTT, fours solaires) ;  des besoins liés à la commercialisation (le transport des produits l’aménagement des marchés et site de vente) ; au mareyage (quai  de débarquement) ; et des matériels liés à la conservation (frigo solaire, congélateur solaire et bien d’autres).

Né le 14 janvier 2016, l’Union des Sociétés Coopératives des Femmes de la Pêche et assimilées de Côte d’ivoire  compte en son sein 16 coopératives, dont plus de 7000 membres  reparties sur l’ensemble du territoire ivoirien.

T. Toumany (Collaborateur Extérieur)

Commentaires

commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.