Actualite, La page de la femme

[Côte d’Ivoire/ Autonomisation des femmes] Une Ong donne le sourire aux femmes de Gongouine 1


Man, 14-08-2019 (lepointsur.com) Soutenir les femmes dans leur processus d’autonomisation en leur apportant des appuis techniques et matériels pour parfaire leur indépendance. C’est tout le sens de la visite de l’Ong Likoleh aux femmes de l’Association des filles de Gongouine 1 (Afigon) le vendredi 09 dernier à Gongouine.

Pour Kindo Ousseny, coordonnateur adjoint à Likoleh, sortir les mamans de la pauvreté, lutter contre la non déclaration des naissances, des grosses précoces en milieu scolaire, lutter contre la non scolarisation de la jeune fille, est le cheval de bataille de cette organisation non gouvernementale qui, à l’en croire, a déjà apporté son soutien à une centaine de groupements dans la région du Tonkpi.

Financée par la Fondation Osiwa, l’Ong Likoleh dans le cadre du projet autonomisation lutte contre la pauvreté, vole au secours des femmes qui ont décidé de se mettre ensemble pour  sortir de la précarité. C’est un appui en intrants et en numéraire pour l’acquisition des terrains. Ouon Medo Laurence, agent à la mairie de Man, fille de Gongouine 1, les femmes de Gongouine ont mis sur pied  leur association (2017), afin de se mettre ensemble et participer à l’essor de leur village. Après le maraîcher, elles se sont engagées dans la culture du manioc (demi-ha).

« Nous voulons permettre à nos sœurs à ne pas fuir le village et à apporter leur contribution à l’essor de notre village », a-t-elle dit. Bih Tiemoko, coordonnateur à Likoleh a salué les femmes pour leur courage et leur a demandées de travailler davantage pour booster leur production. Quant au soutien de Likoleh, le coordonnateur les a rassurées du soutien indéfectible de Likoleh aux femmes qui se hissent vers leur autonomie.

Aussi a-t-il exhorté les mamans à accoucher dans les maternités et à établir l’extrait de leurs enfants. Notons que likoleh a apporté la technique et la logistique composées de machettes, limes, arrosoirs et de bottes. Une enveloppe pour l’achat des intrants, des boutures, des semences. Précisons que Likoleh a offert 100 timbres pour les 100 prochaines naissances à la maternité.

Doumbia Balla Moïse (Correspondant)

 

Commentaires

commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.