Actualite

[Côte d’Ivoire/Assainissement] Des commerces anarchiques rasés ce mardi 30 juin à Yopougon-Andokoi


Abidjan, 30-06-2020 (lepointsur.com) Des commerces installés de façon anarchiques à Yopougon-Andokoi, quartier Fanny (Carrefour Mangou) ont été rasés ce mardi 30 juin 2020, par les services techniques de la mairie de Yopougon.

Tristesse et désolation, tels sont les sentiments qui animaient les nombreux commerçants qui assistaient impuissamment à la démolition de leurs différents lieux de commerce.

Maquis, restaurants, menuiseries, salon de coiffure, etc, rien n’a été épargné par le Caterpillar. « Nous venons de tout perdre. On se débrouillait ici en ces temps difficiles avec l’avènement du Coronavirus mais, voilà que nous venons de tout perdre », avec une larme dans le coin de l’œil, se désole dame Bertine, tenancière d’un restaurant de la place.

Tout comme elle, bon nombre de commerçants de la zone déguerpie, déplorent le fait qu’aucun préavis ne leur a été transmis par les services techniques de la mairie, afin de prendre les dispositions pour vider les lieux avant l’arrivée des des machines.

Maquis, restaurants, menuiseries, salon de coiffure, etc, rien n’a été épargné par le Caterpillar.

Pourtant, selon les responsables de la mairie de Yopougon que nous avons trouvés sur place, il y a de cela un peu plus de 6 mois, ils avaient été sommés de quitter les lieux car se trouvant dans le domaine public.

« Ils occupent le domaine public. Vous voyez ici par exemple (il nous montre du doigt des poteaux électriques), ces commerçants sont installés sous des transpondeurs de la Compagnie ivoirienne d’électricité (Cie). Lorsqu’il y a des travaux à faire sur le poteau, les agents de la Cie n’y ont pas accès à cause de ces installations et c’est très dangereux », informe M. Coulibaly Lassina, responsable chantier de cette opération.

Au cours du mois de décembre 2019, une opération de la même envergure avait eu lieu dans ce secteur. Les commerçants déguerpis se sont réinstallés à nouveau, à cause du non suivi de l’opération.

« Cette fois-ci, nous comptons sur la bonne foi de nos parents pour ne pas qu’on revienne ici. Si cela arrive, nous allons trouver les moyens pour les déguerpir définitivement », a lancé un responsable de la direction technique de la mairie.

Cette opération de déguerpissement va certainement s’étendre dans d’autres quartiers de la plus grande commune de Côte d’Ivoire, surtout en ces temps où les pluies diluviennes font rage dans la capitale économique, Abidjan. Car, comme le disent les physiciens, “pluie et courant ne font pas bon ménage’’. D’où cette opération trouve tout son sens, en dehors du volet assainissement.

Georges Kouamé

Commentaires

commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.