Actualite

Can 2015/ CI-Mali: Les Eléphants font espérer


ci maliLes Ivoiriens ont poussé tout le match et fini par égaliser par Gradel après l’ouverture du score précoce de Sako pour le Mali (1-1). Ce résultat n’arrange personne, mais préserve les chances des deux équipes de se qualifier.En marquant en toute fin de match, Max-Alain Gradel a sauvé les Éléphants d’un naufrage pas franchement mérité. Les Ivoiriens ont ainsi arraché le nul face au Mali (1-1), samedi 24 janvier, à Malabo, lors de la deuxième journée de la CAN-2015. Les deux équipes comptent désormais deux points au classement du groupe C et joueront leur qualification lors de la dernière journée.

Comme lors du premier match (1-1 contre la Guinée), les Éléphants ont mis un peu de temps à rentrer dans le match, et les Aigles maliens en ont immédiatement profité. Après un une-deux entre les frères Yatabaré, Sambou sert parfaitement Sako au second poteau, qui place une superbe volée du gauche (7e, 0-1). L’un des plus beaux buts de la compétition !

Renard en colère

Dès lors, les Ivoiriens ont couru après le score, emmenés par la paire Bony-Doumbia en pointe, qui avait la lourde tâche de faire oublier Gervinho, suspendu. Bien aidés par les montées des latéraux Aurier et Tiéné, les Éléphants ont occupé le camp malien tout au long de la première période, en vain. Il faut dire que les Aigles, très bien organisés et bien en place, ont certes joué bas, mais n’ont rien laissé passer. Le “vétéran” Seydou Keita, excellent malgré ses 35 ans, y veillait.

Hervé Renard, le sélectionneur de la Côte d’Ivoire, déchaîné sur son banc, a dû se faire entendre à la mi-temps. Les Ivoiriens ont continué à tenter de revenir maladroitement, peu aidés par leur star Yaya Touré, transparent.

Pas à la hauteur d’un prétendant au titre

Le Mali, qui s’est un peu trop reposé sur son avance au score, a connu ensuite un coup dur avec la blessure à la cuisse du gardien Soumaïla Diakité, remplacé par le jeune Germain Berthé (70e). Il n’a pas eu trop à s’employer pour autant face à la maladresse des Éléphants, qui ont peiné à cadrer leurs frappes. Ce fut plus délicat pour le portier ivoirien Gbohouo, pas toujours serein dans ses sorties, sur les quelques occasions maliennes.

Et il a fallu attendre la fin du match pour que Gradel, seul au second poteau, reprenne tranquillement un centre d’Aurier et libère enfin les siens (1-1, 87e). Une prestation un peu meilleure qu’au premier match pour les Éléphants, mais toujours pas franchement convaincante. Et surtout pas à la hauteur d’un prétendant au titre. Tout se jouera donc mercredi prochain lors de la dernière journée de phase de poule : la Côte d’Ivoire défiera le Cameroun pendant que le Mali sera opposé à la Guinée.

lepointsur.com avec France 24

 

Commentaires

commentaires