Actualite

Barack Obama aux Chefs d’Etat africains : “L’Afrique a le talent et la volonté de forger un nouvel avenir”


Le chef de l'Etat américain Barack Obama (Ph: Dr)

Le chef de l’Etat américain Barack Obama (Ph: Dr)

Près de cinquante chefs d’Etat et de gouvernement africains se retrouvent depuis mardi 5 août 2014, à Washington pour le premier sommet USA-Afrique. Présents dans la capitale américaine, ils ont été reçus mercredi 6 à un dîner par le couple présidentiel à un dîner à la Maison Blanche.

Le Président Barak Obama a fait un discours introductif avant le partage du repas. Lire l’intégralité de son intervention…

Bonsoir tout le monde !

S’il vous plaît asseyez-vous (prenez un siège)…

Au nom de Michelle et moi-même, nous sommes ravis de vous accueillir à la Maison Blanche. Cette ville, cette maison, a accueilli des envoyés spéciaux et les dirigeants étrangers depuis plus de deux siècles.

Mais jamais nous avons organisé un dîner à la Maison Blanche comme ça (de cette ampleur), avec autant de présidents, aussi, de nombreux premiers ministres à la fois. (Applaudissements).

Nous sommes reconnaissants pour tous les dirigeants qui sont présents ici à la Maison Blanche. Nous sommes également reconnaissants envers leurs conjoint(e)s. Je pense que les hommes seront d’accord avec moi, que les femmes nous éclipsent ce soir dans leurs belles couleurs de l’Afrique.

DINER-AVEC-MICHELLE-OBAMA

Dîner avec Michelle Obama (Ph:Dr)

Ce soir, nous faisons l’histoire, et c’est un honneur pour moi de vous avoir tous ici. Et je me tiens devant vous en tant que président des États-Unis et un Américain fier de l’être. Je tiens également à vous  dire, je suis comme vous, fils d’un homme de l’Afrique. (Applaudissements.) Le sang de l’Afrique traverse notre famille. Et donc pour nous, les liens entre nos pays, de nos continents, sont profondément personnels. Nous sommes reconnaissants pour ces liens de famille.

De tous les incroyables moments de nos voyages en Afrique, l’un des plus mémorables, était en mesure d’apporter à Michelle, et plus tard, à nos petites filles, dans la ville natale de mon père au Kenya, où nous avons été embrassés par de nombreux parents.

Nous avons parcouru les étapes d’un passé douloureux – au Ghana, au château de Cape Coast; au Sénégal, à l’île de Gorée – débout avec nos filles devant, les portes de non-retour à travers lesquelles, tant d’africains sont passés avec des chaînes. Nous n’oublierons jamais ce que nous avons vu avec nos filles à Robben Island, dans la cellule, à partir de laquelle Madiba Mandela a montré la force et la dignité d’une âme africaine invincible.

Nous avons été inspirés par les africains – africains ordinaires qui font des choses extraordinaires. Les agriculteurs stimulant leurs rendements, les travailleurs de la santé de sauver des vies touchées par le VIH / Sida, les défenseurs débout pour la justice et la primauté du droit. Des femmes courageuses à faire valoir leurs droits, les entrepreneurs de créer des emplois, les activistes du maintien de la paix en Afrique qui risquent leur vie pour sauver des innocents.

Et chacun de nous, doit avoir en mémoire, ce coté extraordinaire, des jeunes africains que nous avons rencontrés, non seulement en Afrique, mais plus récemment, ici à Washington la semaine dernière, lorsque nous avons accueilli notre « Mandela Washington boursiers » venus de vos pays respectifs. Et ces jeunes ont montré au monde, aux américains, que l’Afrique a le talent et la volonté de forger un nouvel avenir.

Ce sont les marées de l’histoire, et les liens de famille, qui nous réunissent cette semaine. Ce sont les citoyens qui se tournent vers nous pour construire un avenir digne de leurs rêves – en particulier ceux qui rêvent de donner à leurs enfants un avenir sans guerre ou l’injustice, sans pauvreté ou la maladie. Ils sont dans nos prières ce soir.

Et aussi avec, pour nous accompagner : les paroles d’une chanson – “New Africa” – qui ont inspiré tant l’ensemble du continent, que j’ai entendu moi et Michelle,  l’an dernier au Sénégal :

Venez ensemble, Nouvelle Afrique!

Travailler ensemble! Continuer à travailler, pour l’Afrique….”

Discours traduit par Roger BONGOS


 

Commentaires

commentaires

Vote final

Note finale 0

Les commentaires sont fermés