Actualite

[Autosuffisance en riz dans le Grand Ouest] La Covid-19 interpelle l’interprofession du district des Montagnes


L’administrateur de l’interprofession riz du district des Montagnes, Singo Sidiki a mobilisé les producteurs de riz des régions du Cavaly, Guémon et du Tonkpi, le jeudi 7 mai 2020 à la préfecture de Man pour les interpeller sur l’impact de la Covid-19.

Pour lui, l’objectif de 500 mille tonnes de riz, nécessaire à la couverture de la Côte d’ Ivoire en autosuffisance est un défi qu’ils doivent relever à cause de la pandémie à Covid-19. Il a insisté sur le courage et la disponibilité de tous les producteurs. « C’est un programme d’urgence de l’État. Pour un programme spécial, il faut des producteurs spéciaux, pour des résultats spéciaux », a conseillé l’administrateur.

En effet, depuis la fermeture des frontières, à cause de la pandémie à Covid19, la Côte d’Ivoire ne plus importer du riz des États asiatiques où elle fait venir chaque année ‘’les 2/3 de sa consommation’’. « Il est temps que nous comptions sur nous-mêmes. Le gap de 500 mille tonnes doit être rattrapé par nos efforts », a renchéri Singo Sidiki.

Selon lui, le programme d’urgence, offre plusieurs possibilités dont l’accès aux semences, les intrants et surtout la commercialisation des productions, qui sera à la charge de l’entreprise Oriane industries, à ‘’des prix très rémunérateurs’’.

Aux titres des informations majeures il a indiqué que ce programme est soutenu à hauteur de 50 milliards. En revanche, en termes de résultats, ce sont 24000 tonnes de riz qui sont attendus des producteurs de l’Ouest. La superficie cultivable, est un bas-fond de 6000hectares, déjà disponibles.

« Nous avons un devoir de résultat vis-à-vis de l’État, donc mettons nous au travail sans relâche » a conclu l’administrateur de l’interprofession riz.

                                                                                         Simplice Tiagbeu à Man

Commentaires

commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.