Actualite

Autonomisation des femmes et dividende démographique : L’Office National de la Population lance une campagne nationale #ONP


Le lancement de la campagne s’est déroulé devant les autorités administratives.

CIV-lepointsur.com (Abidjan, le 10-10-2017) Selon de récentes Enquêtes Démographiques de Santé (EDS) réalisées en Côte d’Ivoire,  « une fille sur trois entre quinze et dix-neuf ans a un enfant »  a relevé Argentina Matavel, Représentante-résidente du Fonds des Nations-Unies pour la Population (FNUAP).

Plus grave, elle poursuit pour citer des enquêtes actuelles sur la pandémie du Vih/Sida qui indiquent qu’en termes de contamination, « parmi les adolescents, les jeunes filles sont les plus touchées du fait de la sexualité précoce » Ce qui, pour la Représentante-résidente du Fonds des Nations-Unies pour la Population, limite leur chance de participer pleinement au développement économique du pays. Malheureusement, elles deviennent pour la plupart des charges sociales pour leurs propres familles et la communauté.

Le choix des villes de Korhogo, Odienné, Boundiali et Ferkessedougou n’est pas fortuit selon N’Dri Kouadio, Conseiller spécial et représentant du Premier-ministre Amadou Gon Coulibaly. En effet, ces régions sont parmi les plus défavorisées en matière d’éducation et de santé de la reproduction. Le taux de fécondité est de 6,8 enfants par femme contre 5 enfants par femme pour la moyenne nationale. Tandis que le taux d’analphabétisme au Sud est de 30%, celui des localités ciblées par ladite campagne est de 70%.

Avec la mise en œuvre de la campagne nationale pour le changement social et comportemental (CCSC), le Directeur général de l’Office National de la Population (ONP), Docteur Moustapha Hinin, a indiqué que les autorités ivoiriennes, avec à leur tête le Président de la République Alassane Ouattara et son chef du gouvernement Amadou Gon Coulibaly, espèrent voir à terme la Côte d’Ivoire se retrouver avec moins de personnes à charge que de personnes indépendantes économiquement.

D’où l’organisation récente d’un dialogue de haut niveau qui visait à susciter une réflexion et une dynamique autour du dividende démographique par sa structure qui assure la direction nationale du projet et ce, dans l’optique de l’émergence du pays à l’horizon 2020.

Soro Djeneba Tiékoungo, correspondante régionale

 

 

Commentaires

commentaires