Après le décès du député de Man/ Le suppléant interpelle la CEI


Mamery Soumahoro député suppléant de Man réclame la place du défunt Bamos.(PH: G. David)

Mamery Soumahoro député suppléant de Man réclame la place du défunt Bamos.(PH: G. David)

Après le décès de l’honorable Bakayoko Moussa dit  »Bamos », député la commune de Man, les populations attendent impatiemment celui qui succédera à l’élu.  Malheureusement, il n’y a aucun signe à l’horizon.

Le suppléant du défunt Mamery Soumahoro dit « Bamos » est amer. Il ne comprend pas pourquoi depuis le décès du député élu la Commission Electorale Indépendante (CEI) qui, devrait organiser les élections 6 mois après le décès de ne le fait pas. Pour lui, s’il n’y a pas d’échéances électorales mieux vaux le laisser continuer le mandat du défunt au parlement. Vu que selon lui, il n’y a qu’un seul député qui siège à l’hémicycle depuis la mort de Bakayoko Moussa. Pour lui, les populations de Man ont besoin de leurs représentants à l’assemblée nationale de Côte d’Ivoire. « S’il y a une élection partielle, nous gagnerons car nous connaissons bien nos militants« , a t-il affirmé avec assurance. Avant de les entendre que c’est un droit en sa qualité de représentant de la population de réclamer parce qu’il trouve inadmissible qu’il ne soit pas le candidat du RDR à Man tandis que sa vision pour le parti et surtout son expérience joue en sa faveur. A défaut, a-t-il proposé, « qu’on permette au suppléant de continuer le mandat de la liste élu ». C’est pourquoi Mamery Soumahoro dit lancer un appel au président de l’Assemblée nationale Soro Kigbafori Guillaume afin de jeter un regard sur la situation qui prévaut en ce moment dans son institution en ce qui concerne l’absence d’un député de Man. En outre, le député suppléant dans l’échange avec des journalistes a rassuré la bonne santé de son parti qui selon lui donnera un visage plus rayonnant en cette année. Il a aussi profité pour informer la population de Man de l’organisation sur fonds propre d’une cérémonie d’explication des lois votées à l’assemblée nationale. Entre autres, le mariage, la nationalité et le foncier rural sont des sujets inscrits dans son agenda.

Guegon David dans le Tonkpi.

Commentaires

commentaires

Vote final

Note finale 0