Après 5 années à la tête du conseil régional de Bouaké : Jean Kouassi Abonouan dresse un bilan satisfaisant aux journalistes


Bouaké, 10-04-2018 (lepointsur.com) Le président du Conseil Régional de Gbèkè, Jean Kouassi Abonouan était lundi 9 Avril 2018 ,le premier invité de la “Tribune de l’Union Nationale des Journalistes Correspondants de Presse de Cote d’Ivoire (UNAJCOPCI).

Réunis à la salle de conférence dans un complexe hôtelier de Bouaké, le président d’Or des Conseils Régionaux a dressé le bilan de ses 5 années d’exercice, à la tête du Gbèkè en se  prêtant  aux questions des hommes de médias.

En l’espace de trois heures de temps, l’ex-directeur général de l’ANAC a défendu son bilan. « Nous avions trouvé une région en déliement lorsque nous prenions les rênes du conseil régional. Le tissu industriel avait déjà disparu. La région de gbèkè était une région balafrée qui avait besoin d’être refaite, » a d’emblée situé Jean Kouassi Abonouan indiquant que sa priorité était de redonner confiance aux populations une fois parvenue à la tête du conseil régional.

Dans la mêlée, le natif de Diabo démontre qu’en 5 années de mandature son conseil a construit ou réhabilité plusieurs infrastructures sociales de bases notamment 32 écoles, 23 centres de santé, 32 pompes à motricité humaine, 23 villages électrifiés, 15 logements sociaux et 6 marchés couverts dans des provinces, le tout pour un investissement de 8 milliards de francs CFA.

Outre ces réalisations, l’Inspecteur général des transports se dit fier d’avoir contribué à l’épanouissement social de ses administrés. Ce volet social se situe au niveau du financement à hauteur de 16 millions d’activités génératrices de revenus au profit des jeunes et des femmes.

La dotation de 4 ambulances à la région de Gbèkè en raison d’une ambulance par département pour faciliter l’évacuation des malades ainsi que l’octroi d’une autre ambulance médicalisée au bénéfice du Groupement des Sapeurs Pompiers Militaires de Bouaké.

Jean Kouassi Abonouan n’entend pas s’arrêter en si bon chemin, il a en effet annoncé la dotation de trois autres ambulances médicalisées qui desserviront les zones rurales aux jours de marchés.

Répondant à certaines préoccupations des journalistes relatives aux promesses faites par le chef de l’Etat Son Excellence Alassane Ouattara lors de sa dernière visite dans le Gbèkè, le président du Conseil Régional a indiqué que depuis cette date aucune mesure particulière  n’a été jusque-là apportée à sa région bien qu’elle soit une des régions les plus sinistrées du pays.

« Il n’y a pas eu de mesures particulières à ce jour pour le Gbèkè .Nous avions jusque là travaillé avec nos propres ressources qui sont de 816 millions par an. Nous relançons toujours à l’Etat le plan Marshall pour le Gbèkè, »a-t-il plaidé. Abordant les sujets sur les partenariats avec les investisseurs étrangers, Jean Kouassi Abonouan se dit prêt à renouer le contact avec des investisseurs américains en vue de relancer le tissu industriel de Bouaké.

A l’en croire, des investisseurs américains sont en ligne de mire pour donner un nouveau souffle à certaines unités industrielles telles que l’usine Gonfreville , l’ex trituraf et bien d’autres usines qui pourront employer au moins 250 milles personnes.

Un retour de ces investisseurs qu’il conditionne par l’instauration d’un climat de paix et de stabilité dans la région. Notons que la tribune débat de l’Union Nationale des Journalistes Correspondants de Presse de Côte d’Ivoire (Unajcopci) est un espace consacré aux élus et acteurs de développements des régions de l’intérieur du pays.

Elle a pour objectif de permettre à ces personnalités de défendre leur bilan de gestion dans une dynamique de bonne gouvernance, a situé Ladji Abou Sanogo président National de ladite organisation.

SDB

Commentaires

commentaires