Affaire des étudiants de l’Université de Bouaké se tabassent : La part de vérité du président de l’Intersyndicale# FESCI


Bouaké, 09-07-2017(lepointsur.com)“Un incident est toujours déplorable, car il faut  toujours condamner la violence. Mais il faut aussi noter que ce qui est arrivé est injuste. Mais cela n’a absolument rien avoir avec le fait qu’un étudiant lambda a été dépouillé de son argent comme tente de le faire croire certains réseaux sociaux. Aucun  étudiant n’a été victime d’agression par un autre groupe d’étudiant” a indiqué  Traoré Karamoko, précisant que la bagarre survenue ce jour-là  est  la faute d’un camarade de la Fesci qui n’a pas respecté les règles de base.

’’Un camarade de la Fesci avait été appréhendé dans le bureau de M. Kouao, le gestionnaire des bourses. En ma qualité de leader de l’inter syndicale, j’avais ordonné que lorsque les paiements allaient voir le jour chaque étudiant devrait se mettre au guichet de façon ordonnée. Pour ce faire, j’ai demandé que chaque étudiant parte retirer sa fiche et se faire payer devant tout le monde au guichet. Alors que notre camarade de la Fesci avait été appréhendé avec en sa possession,  une quinzaine de  fiches dont les cas n’avaient même pas encore été programmés pour paiement. Nous avons compris par sa démarche qu’il voulait emprunter un raccourci. Dans les échanges pour comprendre le motif de l’attitude du camarade, un des éléments de la Fesci est intervenu comme si nous étions déjà en palabre. C’est à ce moment-là que les esprits se sont réchauffés et a valu ce qui s’est passé”, témoigne National TK.

Se prononçant sur les prélèvements effectués sur les bourses, le leader estudiantin soutient que cette opération a été décidée à l’unanimité par les étudiants au cours de la dernière Assemblée générale de sa structure.”Concernant les supposés prélèvements, il faut noter qu’aucun étudiant n’a refusé d’adhérer à la quête. Pour les efforts que nous faisons, de Bouaké à Korhogo et à Abidjan pour la lutte, nous avions en son temps, exposé aux étudiants cette opération pour pérenniser la lutte. C’est une cotisation normale à laquelle adhèrent d’ailleurs tous les étudiants” justifie-t-il.

Il a par ailleurs, regretté que cette situation ait occasionné des blessés dont l’étudiant Alla N’guessan Stéphane, victime d’une hémorragie interne. Il a annoncé à cet effet, avoir pris toutes les dispositions utiles pour sauver sauver sa  vie.

Simon DEBAMELA, à Bouaké 

 

Commentaires

commentaires