Actualite

2e Forum de la diaspora ivoirienne/Amadou Gon Coulibaly : ‘’Pour le gouvernement, chaque Ivoirien compte’’ #Immigration


Une vue des nombreux participants à la cérémonie officielle d’ouverture du 2e Forum de la diaspora ivoirienne.

CIV-lepointsur.com (Abidjan, le 22-5-2017) Présidant la cérémonie d’ouverture du deuxième Forum de la diaspora ivoirienne au Palais des Congrès du Sofitel Hôtel Ivoire à Cocody,  le lundi 22 mai 2017, le Premier-ministre a rappelé l’intérêt du gouvernement pour l’ensemble des Ivoiriens et particulièrement pour ceux de la diaspora qui, selon Amadou Gon Coulibaly, constitue un véritable pôle de promotion de la Côte d’Ivoire sur le plan mondial. « Pour le gouvernement, chaque Ivoirien compte quel que soit son lieu de résidence », souligne-t-il.

A juste titre, il annonce d’importantes mesures pour faciliter le retour des nombreux Ivoiriens qui, selon lui, constitue un important flux financier et de réinvestissement. « Le gouvernement travaille hâtivement à relever les nombreux déficits qui se dressent sur le chemin du retour des Ivoiriens de la diaspora », rassure le chef du gouvernement.

« Convaincu que, par leurs expériences variées, les Ivoiriens établis à l’extérieur, sont un atout irremplaçable pour la Côte d’Ivoire et un levier du développement de notre pays, le Président de la République ne manque aucune occasion d’inviter les hommes et les femmes qui sont partis, à revenir prendre service dans leur pays où ils ont toute leur place », soutient le Ministre de l’Intégration africaine et des Ivoiriens de l’extérieur.

Puis le Ministre Ally Coulibaly d’honorer ces hommes et femmes qu’il qualifie de « vecteurs de notre influence à l’extérieur ». Ainsi, pour le Ministre de l’Intégration africaine, grâce à sa diaspora, la Côte d’Ivoire ne finit plus à ses frontières et à l’extérieur de ses 322 000 Km2. « Pour le ministère de l’Intégration et des Ivoiriens de l’extérieur, les Ivoiriens des diasporas anciennes ou récentes, sont la 32e région de notre pays », rappelle-t-il.

Puis d’ajouter qu’en 2017, cette 32e région ivoirienne concerne 1 millions de personnes à travers le monde. Pour lui, en effet, les diasporas représentent un potentiel d’épargne considérable. « Il nous faut trouver les mécanismes propres à valoriser cette épargne de nos compatriotes. Il nous faut sécuriser leurs investissements au pays, trop souvent des amis ou des parents indélicats ont abusé de leur confiance », propose Ally Coulibaly.

Idrissa Konaté 

Commentaires

commentaires