Actualite

[Tournoi de l’UFOA B Dames] ‎Fernand Dédeh‎ raconte la victoire des Éléphantes


-La finale prévue le samedi 18 mai à 17 h30 min

Mission accomplie pour les Éléphantes de Côte d’Ivoire. Jouer la finale du tournoi de l’UFOA B est en soi, une prouesse. Un message fort aux dirigeants du football ivoirien. Le potentiel existe. Le vivier et les compétences aussi. Reste la vision, la stratégie, la tactique et les moyens.

‘’La demi-finale contre le Mali a montré la capacité de réaction des joueuses de Clementine Touré. Elles ont des occasions pour construire leur qualification en finale’’

Un sans-faute ou presque. Malgré des conditions de préparation angoissantes. Quatre matches, trois victoires, un match nul. 11 buts marqués seulement un encaissé. Bel équilibre entre l’attaque et la défense.

La demi-finale contre le Mali a montré la capacité de réaction des joueuses de Clementine Touré. Elles ont des occasions pour construire leur qualification en finale. Précipitation. Manque de concentration. Panne offensive. Et puis, coup de massue avant la pause. Un peu contre le cours du jeu, le Mali se met à rêver de la finale. Coup de froid au stade Robert Champroux. Le public en veut à l’arbitre béninoise du match, accusée de désavantager l’équipe locale. Les esprits se chauffent quelque peu dans les tribunes.

‘’Le Nigéria, présenté comme l’ogre de la compétition a eu fort à faire face au Ghana. Une équipe stable, joueuse, collective qui n’a jamais paniqué durant les 90 mn. Un match finalement équilibré qui s’est logiquement achevé sur le score de 0-0 au coup de sifflet final. L’équipe finaliste a été désignée à l’issue de la terrible épreuve des tirs au but.’’

Et puis, en fin de match, coup de pétard! N’guessan Koko Ange puis Diakité Mariam remettent la Côte d’Ivoire dans le sens de la marche. Explosion de joie au stade Robert Champroux. Communion entre les filles et le public.

Les Éléphantes ont construit leur victoire de bout en bout

Le Nigéria, présenté comme l’ogre de la compétition a eu fort à faire face au Ghana. Une équipe stable, joueuse, collective qui n’a jamais paniqué durant les 90 mn. Un match finalement équilibré qui s’est logiquement achevé sur le score de 0-0 au coup de sifflet final. L’équipe finaliste a été désignée à l’issue de la terrible épreuve des tirs au but. À ce jeu, la sérénité des Nigérianes a fait la différence. Les Ghanéennes ont tremblé. 4-2.

La finale opposera la Côte d’Ivoire au Nigeria. Et ce sera ce samedi 18 mai sous le coup de 17 h30. Elle sera précédée à 15 h, de la petite finale, Mali- Ghana

Commentaires

commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.