Actualite, Point Sur

Propagation de la Covid-19 : la Chine et l’OMS dans le viseur des grandes puissances mondiales


Abidjan, 19-05-2020 (lepointsur.com) La responsabilité de la Chine dans l’avènement de la crise sanitaire liée à la Covid-19 continue de faire jaser des puissances mondiales, notamment le président américain, Donald Trump, qui a qualifié, lundi, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) de ‘’marionnette de la Chine’’, lors de sa réunion annuelle au cours de laquelle, le monde a demandé l’évaluation de la riposte internationale face à la pandémie.

Pour certains observateurs, tout comme la Maison blanche, l’OMS a volontairement pris la garantie de la Chine au pied de la lutte et a défendu le gouvernement chinois, en saluant la Chine pour sa soi-disant transparence. « Je n’y  croit pas », lâche le président américain, Donald Trump.

Pour se défendre, Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’OMS déclarait qu’il avait pris des mesures préventives. « À la réflexion, je pense que nous avons déclaré l’État d’urgence au bon moment. Le monde avait assez de temps pour agir. Je répète, il y avait assez de temps. À cette époque, il y avait seulement 82 cas et aucun mort. C’était assez pour tuer l’épidémie dans l’œuf», déclarait-t-il.

La pandémie à coronavirus  n’a pas fini de surprendre avec la résurgence de 34 nouveaux cas, le lundi 19 mai en Chine. Reconnu comme l’épicentre de cette pandémie, les Etats-Unis avec plus de 1000 morts,  payent au prix fort,  les conséquences de la Covid-19.C’est donc en colère que le président américain a menacé de suspendre sa contribution à l’OMS à moins que l’agence onusienne s’engage à procéder à des « améliorations » majeures dans un délai de 30 jours.

« Je ne suis pas content de l’Organisation mondiale de la santé », a tempêté le président américain depuis la Maison Blanche. « Ils sont une marionnette de la Chine », s’est-il offusqué. Dans une lettre  adressée à Tedros Adhanom Ghebreyesus il a prévenu qu’il remettrait en cause l’adhésion des États-Unis à l’OMS.

Le président américain, Donald Trump  qui soupçonne par ailleurs, Pékin d’avoir caché un accident de laboratoire certainement à l’origine de la pandémie, aurait  déjà accusé l’OMS de s’être ‘’plantée’’ en s’alignant sur les positions chinoises au début de l’épidémie.

Cette allégation a été appuyée par  Alex Azar, secrétaire d’État américain à la santé. Il révèle que la pandémie de la Covid-19 a occasionné de nombreux morts, du fait de l’échec de l’agence onusienne. Il propose une OMS ‘’bien plus transparente’’ et qui ‘’rende davantage de comptes’’.

Pékin a répliqué en accusant M. Trump, dont le pays est le plus endeuillé au monde avec plus de 90.000 morts, de chercher à ‘’se soustraire à ses obligations’’ envers l’organisation et de ‘’salir les efforts de la Chine face à l’épidémie’’.

La résolution adoptée ce mardi prévoit que l’enquête peut prévoir ‘’des missions scientifiques et de collaboration sur le terrain’’. La Chine s’est déclarée ouverte à une enquête indépendante, mais pas avant la fin de la pandémie.

L’enquête va-telle situer simplement les responsabilités ou amener le fautif devant une juridiction internationale ? Laquelle ?

L’image de la Chine est en jeu et les déclarations du président américain, Donald Trump, sont sur une pente droite.  

Opportune BATH

 

 

Commentaires

commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.