Actualite

[Première édition du Salon des arbres nourriciers d’Afrique] Plus de 20 000 participants attendus


Abidjan, le 05-05-2024 (lepointsur.com) La première édition du salon des arbres nourriciers d’Afrique, prévue du 31 juillet au 3 août 2024 à la Bibliothèque Nationale et au Musée des Civilisations, promet de célébrer la richesse et la diversité des arbres alimentaires du continent. L’annonce de cet événement a été officiellement dévoilée ce dimanche 5 mai 2024, lors de la conférence de lancement tenue au prestigieux Musée des Civilisations.

Cet événement d’envergure s’annonce comme un rassemblement inédit, attirant déjà l’intérêt de plus de 20 000 participants enthousiastes. Sous la direction du Commissaire Général, Ouattara Ibrahim, cette première édition vise à mettre en lumière l’importance vitale des espèces indigènes d’arbres et de plantes non ligneuses dans le contexte africain.

Le programme diversifié prévoit des expositions, des conférences, des démonstrations gastronomiques, des émissions médiatiques, des visites de sites et des animations, offrant ainsi une expérience immersive et éducative pour tous les participants.

L’ampleur de cet événement se reflète dans la diversité de ses participants, allant des autorités gouvernementales aux scientifiques en passant par le grand public, tous unis dans le but de sensibiliser et de valoriser les richesses naturelles de l’Afrique.

La participation de personnalités de haut rang, notamment le représentant du ministre des eaux et forêts, le colonel Gnaba, témoigne de l’intérêt marqué et du soutien concret des institutions envers cette initiative novatrice. Leur présence renforce la légitimité et la portée de l’événement, soulignant ainsi l’importance accordée à la promotion et à la préservation des ressources naturelles, en particulier des arbres nourriciers, dans le cadre des politiques publiques et des actions gouvernementales.

L’Association pour les plantes d’Afrique (APA) revêt une importance capitale en tant que moteur principal de cet événement, mettant en lumière son dévouement à la préservation et à la valorisation des richesses naturelles du continent africain. Son engagement indéfectible en faveur de la mise en valeur des ressources végétales africaines mérite une reconnaissance particulière, soulignant ainsi son rôle capital dans la promotion de la biodiversité et du développement durable en Afrique.

LPS/CP/NK

Commentaires

commentaires