Actualite

[Incarcérée pour enlèvement d’enfant] La chanteuse franco-malienne, Rokia Traoré, libérée sous contrôle judiciaire


Abidjan, 25-03-2020 (lepointsur.com) Incarcérée en France depuis le 10 mars dernier, la chanteuse franco-malienne, Rokia Traoré, a été libérée, ce mercredi 25 mars 2020, sous contrôle judiciaire avec l’interdiction de quitter le territoire.
Cette remise en liberté sous condition a été possible, en grande partie, à  cause de l’état de santé préoccupant de l’artiste, qui observait une grève de la faim depuis le 10 mars, date de son incarcération.

Lors de la prise de cette décision, la justice française s’est également appesantie sur son extradition vers la Belgique, où elle risque cinq ans de prison, pour enlèvement d’enfant.

Face à cette décision, Me Kenneth Feliho, son avocat a décidé de se battre en utilisant toutes les voies de recours.
 
Arrêtée le 10 mars 2020 à Paris, lors d’un escale alors qu’elle se rendait  à Bruxelles, pour répondre «librement» à une convocation en appel de la justice belge, Rokia Traoré, rejette en bloc les accusations retenues contre elle. Dans cette affaire en effet, la chanteuse affirme que la justice malienne lui a accordé la garde exclusive de l’enfant de 5 ans par un jugement contradictoire. Par contre, le tribunal de première instance de Bruxelles, soutient quant à lui, avoir décidé de confier cette tâche à son père de nationalité belge.  Une décision que la chanteuse a contestée dès le départ, d’après Me Kenneth Feliho, puisqu’elle avait interjeté l’appel du jugement de première instance.
Même si cette affaire est loin d’être terminée, l’on pourra noter que c’est une première victoire pour la chanteuse franco-malienne.
Il est important de souligner que l’artiste est sous le coup de deux mandats d’arrêt européens pour «enlèvement, séquestration et prise d’otage».
Médard KOFFI

Commentaires

commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.