Actualite

[Covid-19] Attention, les chiffres grimpent à nouveau


Abidjan, 06-01-2021 (lepointsur.com) Le Sénégal a donné le ton. Le Président de la République, Macky Sall a décrété « l’Etat d’urgence sanitaire assorti d’un couvre-feu partiel de 21h à 6 h du matin pour les régions de Dakar et Thiès ».

Ces mesures prennent effet à compter de ce mercredi 06 janvier 2021. Le pays est sous la menace d’une deuxième vague de contaminations à la Covid-19. « Les chiffres grimpent de manière folle depuis les dérives des fêtes. Et cette fois ci je vois beaucoup plus de malades », selon un Ivoirien vivant au Sénégal.

Un cadre burkinabé n’exclut pas les mêmes mesures dans son pays. Pareil au Nigeria. « Le Nigeria enregistre 1000 cas au moins par jours, depuis quelques jours », selon une source crédible.

Lors de son allocution de nouvel an le 31 décembre 2020, le chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara, tout se félicitant des mesures prises par la Côte d’Ivoire pour juguler la crise sanitaire avait néanmoins invité ses compatriotes à demeurer vigilants face à une éventuelle deuxième vague de la pandémie. « J’invite l’ensemble des populations à maintenir une vigilance à tous les niveaux et à continuer de respecter les mesures barrières, notamment le lavage régulier des mains, le port obligatoire du masque dans les lieux publics et les transports en commun, et la distanciation physique ».

L’appel du chef de l’Etat ne semble pas entendu. L’on constate un relâchement général au niveau des populations. Les activités politiques contrastent avec la communication officielle. Les mêmes qui appellent au respect des mesures-barrières sont ceux qui organisent les rassemblements de masse et violent les mêmes mesures.

La recrudescence des cas de Covid-19 ces derniers jours ont inquiété les spécialistes. Si Abidjan demeure le foyer principal de la maladie, les districts sanitaires du pays ont connu, dans la grande majorité, des cas. En attendant le vaccin annoncé en Côte d’Ivoire au mois d’avril 2021, la solution pour lutter contre le retour aux dispositions drastiques du premier semestre de l’année 2020, reste le respect par chacun et par tous, des mesures édictées par le gouvernement. Autrement…

Fernand Dédeh

Commentaires

commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.