Actualite

[Côte d’Ivoire/Législatives 2021] La mobilisation politique de l’Ong DECI, Organisation de défense des droits des enfants


Abidjan, le 23-02-2021 (lepointsur.com) La période électorale est un moment plein de tensions sociales émanant des jeux politiques immédiats.

En effet, en prélude aux législatives du 06 mars prochain, le président du conseil d’administration de l’Ong Droits d’enfants en Côte d’Ivoire (DECI), TOHA Martial était face à la  presse, lundi 22 février 2021, au siège de ladite organisation, sis à Yopougon-Ananeraie non loin du rond-point de Gesco.

Dans cette perspective,  l’Ong par le biais de son président, TOHA Martial a toutefois pris position avant d’ailleurs de redouter surtout les conséquences de certains propos sur le terrain en général et de façon particulière à l’endroit des législatives du 06 mars prochain.

Toutefois, pour éviter que de tels événements ne se reproduisent, et ne favorisent les violations des droits de l’homme en général et particulièrement des enfants au moment où tous les partis politiques sont en course, l’ONG DECI se propose de renforcer et d’étendre ses actions de sensibilisation avant, pendant et après les législatives dans 31 localités du pays.

Selon le PCA, ce qui fait la différence entre la société civile, c’est que son organisation est dans une action de plaidoyer, car leur mission est de faire entendre à l’autorité que le droit de l’enfant est primordial.

Dans la même veine, le chargé de Communication de l’Ong DECI, Yao Amani Serge, a situé le contexte et justifié la position de cette organisation dans la protection des enfants en période électorale.

Toutefois, il a fait connaître les actions menées par l’Ong DECI pendant les élections présidentielles avec le soutien financier de l’UNICEF en vue de prévenir les discours de haine et de stigmatisation liés à la fois aux élections et au Covid-19 et enfin mettre à nu le Programme d’élargissement de cette campagne dans 31 localités du pays sans le partenaire financier.

Les élections, la protection et la promotion du bien-être de l’enfant, d’accord, mais malheureusement, quand les fauteuils arrivent, c’est le fauteuil d’abord “, tels sont les maîtres mots du PCA de l’Ong DECI, Martial TOHA, à l’issue de cette conférence de presse.

La loi reconnaissant un droit à la scolarisation, une somme de 720.000f CFA a été remise, à cet effet, à 25 enfants en difficultés  de la part de l’Ong DECI.

Notons que la mission première de l’Ong DECI, c’est de donner la parole aux enfants, de les protéger et surtout d’emmener l’enfant à avoir confiance en lui-même.

Médard KOFFI

Commentaires

commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.