Actualite, La page de la femme

[Washington, DC-Journée Internationale des Droits de la Femme 2019] Une célébration entre partage d’expérience professionnelle et exhortation au travail


Photo de famille , après la rencontre (PH/Sercom)

Le personnel féminin de l`ambassade de Côte d`Ivoire à Washington, DC de même que les épouses des diplomates ivoiriens ont eu droit à un moment de communion intense avec Madame Aïssata Keita Haidara, épouse de Son Excellence Monsieur Mamadou Haidara, Ambassadeur de Côte d`Ivoire aux Etats-Unis. C`était à l`occasion de la célébration de la Journée Internationale des Droits de la Femme le vendredi 8 mars 2019 à la Résidence de Côte d`Ivoire sise à Potomac dans l`État du Maryland

Le personnel féminin de l’ambassade de Côte d’Ivoire à Washington, DC de même que les épouses des diplomates ivoiriens ont eu droit à un moment de communion intense avec Madame Aïssata Keita Haidara, épouse de Son Excellence Monsieur Mamadou Haidara, Ambassadeur de Côte d’Ivoire aux Etats-Unis. C’était à l’occasion de la célébration de la Journée Internationale des Droits de la Femme le vendredi 8 mars 2019 à la Résidence de Côte d’Ivoire sise à Potomac dans l’État du Maryland

A cette occasion, Madame Yaba Mariame Touré Coquillah, fonctionnaire internationale à la retraite et invitée spéciale à cette cérémonie, a partagé avec son auditoire sa riche expérience de la vie professionnelle et de la vie tout court. « Au début j’étais institutrice, mais quand j’ai regardé le salaire de 35 mille francs FCFA à l’époque, je me suis dit ’non, il faut que je reparte à l’école’. Donc dans la vie il y a des hauts et des bas. Mais il ne faut pas se décourager. Quand je regarde ma vie, si je m’étais découragée, je ne serais pas arrivée là où je suis. Je me suis toujours battue. » Telle est l’exhortation au travail qu’elle a adressée aux femmes présentes à cette fête.

Un message accueilli avec enthousiasme par l’auditoire d’autant que le thème retenu à l’international pour cette 42eme édition est « le Numérique, une Solution d’Autonomisation de la Femme ». Notons que l’autonomisation de la femme ivoirienne, la Première Dame de Côte d’Ivoire en a fait un défi majeur qu’elle s’est personnellement attelée à relever en créant le Fonds d’Appui aux Femmes de Côte d’Ivoire (FAFCI).

« Permettez-moi de saluer le travail fort remarquable de notre Première Dame, Madame Dominique Ouattara, avec la mise en place du FAFCI,avec un investissement de 25 milliards FCFA en sept ans et qui permet à plus de 120 000 femmes à travers la Côte d’Ivoire de réaliser des activités génératrices de revenu. Ce sont près d’un million de personnes qui sortent de la précarité pour ainsi entrevoir un avenir meilleur. », a expliqué l’Ambassadrice Aïssata Keita Haidara.

Poursuivant ses propos, Madame l’Ambassadrice a remercié Madame Yaba Mariame Touré pour avoir honoré de sa présence la cérémonie et pour le modèle de femme combative qu’elle incarne aux yeux de la gent féminine. « Maman tu es un exemple, nous sommes fières de toi », dira-t-elle avant de lancer un appel aux femmes venues à cette rencontre. « Mes chères sœurs, la lutte continue. Je nous exhorte à demeurer des femmes fortes et entreprenantes. », a-t-elle conclu.

Rendez-vous a été pris pour la Journée Internationale des Droits de la Femme de 2020.

SerCom Ambassade de Côte d’Ivoire aux Usa

 

 

 

 

        

 

Commentaires

commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.