Contribution

Qu’on sache aussi démissionner de ses fonctions sous les tropiques ,quand un scandale touche un Grand Commis de l’Etat,nos gouvernants et nos élites.


Monsieur le Présidentde la République de COTE-d’IVOIRE,SEM Alassane Ouattara,pour être honnête et sincère avec vous,je pense que vous devez revoir vôtre copie quand souvent la presse, du pouvoir ou de l’opposition, ou la presse neutre, dénoncent les soupçons de mauvaise gouvernance, de détournements des deniers publics,  d’opacité de l’attribution des marchés publics , de l’affairisme de certains de vos ministres, conseillers et collaborateurs.
Voyez-vous, en FRANCE, sans que la justice ne s’empare du dossier,le conseiller politique du Président François Hollande vient de rendre sa démission.
Nous voulons et nous souhaitons qu’en COTE-d’IVOIRE, chez nous, ici, ces grandes valeurs de transparence, de bonne gouvernance et d’Etat de Droit puissent être de règne et de Droit.
Excellence Monsieur le Président de la République,un responsable public,surtout lorsqu’il occupe de très hautes fonctions,doit savoir et doit pouvoir démissionner d’abord quand de graves soupçons de corruption et de violation de la Loi pèsent sur lui.Il n’est pas propriétaire du post qu’il occupe.
Vôtre lutte contre la corruption nous apparaît improductive,insignifiante,sans effet et sans résultat.A ce jour, l’opinion publique nationale et internationale n’a entendu que des discours et vu peu,très peu d’actes réels dans ce sens au sommet de l’ETAT.C’est comme si la corruption ne gangrenait pas notre police, nos armées, nos hôpitaux, nos palais de justice. Même la délivrance d’un simple papier est caution et sujette à paiement, tant nos fonctionnaires traînent les pas pour livrer à l’usager du service public, son document, son papier. Tout semble pourri et arrêté en COTE-d’IVOIRE, Monsieur le Président.
Et pourtant, je rêve de vous voir relever tous les défis et challenges à la tête de nôtre pays.
Je ne souhaite pas, et je ne veux pas, au tour et près de vous des femmes et des hommes,petits par la morale,la valeur, l’intégrité et la probité.
Ayant longtemps vécu en Europe et en occident, plus qu’en COTE-d’IVOIRE, j’ai vu des ministres, des directeurs, des Premier-ministres rendre leurs démissions,sans que le chef de l’Etat, ou le Président de la République exerce sur eux une quelconque pression. J’aimerais que nos utopies d’ici, qui sont des réalités ailleurs, soient du possible sur nos terres d’Afrique. C’est mon rêve, comme Martin Luther King.
En vous, ceux qui ont voté pour vous,nous avons placé tant d’espoirs. Ne nous décevez pas Monsieur le Président de la République.
Excellence Monsieur le Président de la République, SEM  Alassane Ouattara,je compte sur vous,  la COTE-d’IVOIRE entière vous regarde, vous observe et compte sur vous.
Je vous remercie.
DIARRASSOUBA Abdoulaye”Khader”

Commentaires

commentaires