[Lutte contre le Sida] Des scientifiques britanniques proposent un vaccin


Abidjan, 15-5-2019 (lepointsur.com) Selon une étude récemment publiée par l’University College London (en Grande-Bretagne), un traitement par antirétroviraux permettrait d’empêcher la transmission du virus du Sida en cas de rapports sexuels non-protégés. En effet, grâce à un traitement antirétroviral efficace, les couples d’hommes où l’un des deux partenaires est séropositif pourront peut-être profiter de rapports sexuels non-protégés sans transmission du VIH.

Assurément une bonne nouvelle pour les couples homosexuels masculins où l’un des partenaires est séropositif : selon une étude récemment publiée par la University College London (en Grande-Bretagne), un traitement par antirétroviraux permettrait d’empêcher la transmission du virus du Sida en cas de rapports sexuels non-protégés. En 2016 déjà, les scientifiques britanniques étaient parvenus à cette conclusion mais, à l’époque, ils avaient souhaité vérifier leurs résultats sur une période plus longue.Pour cette étude (publiée dans le journal scientifique spécialisé The Lancet), 1000 couples homosexuels masculins issus de 14 pays ont été suivis entre septembre 2010 et juillet 2017 : dans chaque couple, l’un des deux partenaires était séropositif mais sous traitement antirétroviral.

 » Le risque de transmission (…) est de zéro « 

Verdict ? Au terme de la période d’observation (et de 76 088 rapports sexuels non-protégés, quand même), les chercheurs n’ont observé aucune contamination au sein du couple. Quinze participants séronégatifs (c’est-à-dire : non porteurs du VIH) ont été contaminés mais les examens génétiques ont montré qu’il ne s’agissait pas d’une contamination de la part de l’autre partenaire du couple.

 » Nos résultats apportent une preuve concluante pour les hommes gays que le risque de transmission du VIH avec une thérapie antirétrovirale qui supprime la charge virale est de zéro « , a conclu Alison Rodger, professeure à l’University College London, qui a codirigé l’étude.En 2017, selon Sida Info Service, 6424 personnes en France ont découvert leur séropositivité ; 22 % d’entre elles avaient plus de 50 ans.

Avec Opportune BATH

Commentaires

commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.