Technologie

[Cybercriminalité] Les limites de WhatsApp mises à nu


Des espions mettent à nu, les limites de whatsApp (PH/DR)

Abidjan, 15-5-2019 (lepointsur.com) Le service de messagerie de Facebook, qui compte 1,5 milliard d’utilisateurs dans le monde, a en effet corrigé une importante faille de sécurité, a indiqué le site d’informations le figaro.fr, le lundi 13 mai 2019. Qui souligne également  que cette faille « permettait à quiconque d’installer un logiciel espion (qui collecte et transfère des informations) sur le téléphone d’un autre utilisateur, en passant simplement un appel ».

Mieux, selon le figaro.fr, la technique fonctionnerait même si la victime ne répond pas au coup de fil. En effet, selon le journal Financial Times, cette faille aurait été exploitée pour installer le logiciel espion Pegasus, développé par NSO Group. Une entreprise israélienne de sécurité informatique spécialisée dans les logiciels d’espionnage pour les gouvernements et les autorités.

Sa solution Pegasus permettrait d’activer discrètement la caméra et le micro d’un téléphone, mais aussi de collecter les emails, messages et données de localisation (données indiquant la position géographique d’un appareil. Au regard de cette limite, l’équipe  de WhatsApp, recommande à ses utilisateurs d’effectuer une mise à jour.

Opportune BATH

 

 

 

Commentaires

commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.