Actualite, La page de la femme

[Côte d’Ivoire-Excision] : l’OIFEF invite les femmes d’Oumé à déposer les couteaux


Une vue de l’arsenal des exciseuses (PH/DR)

Abidjan,9-1-2019 (lepointsur.com) Afin de lutter contre les conséquences de l’excision, qui endeuillent de nombreuses familles, l’Organisation ivoirienne pour la femme, l’enfant et la famille (OIFEF) a exhorté les exciseuses du département d’Oumé à déposer les couteaux et s’adonner à une autre activité  sociale. 

« Ça suffit ! Arrêtez ça et déposez les couteaux », a martelé la présidente de l’OIFEF, Mme Fami Ahou Elisée, lundi, au cours d’une rencontre. A en croire l’avocate des victimes, « on ne peut pas mettre un enfant au monde et au nom d’une pratique, le tuer. Ni le Coran, ni la Bible n’impose l’excision », a-t-elle confié.

A juste titre, elle a demandé aux exciseuses d’Oumé de se joindre à elle pour une croisade contre les mutilations sexuelles. Car selon elle, « Exciser est un crime, un péché. Exciser rend stérile, provoque le tétanos, rend difficile l’accouchement et fait le lit du Sida».

Le combat de l’OIFEF consiste à appuyer toutes les exciseuses qui tournent le dos à la pratique pour se consacrer à des activités génératrices de revenus, a ajouté la présidente de l’OIFEF.

Terminant, la porte-parole des exciseuses, Mme Oulaï Honon a mis en exergue  l’importance de leur activité dans la tradition et promis ‘’laisser tomber’’ les couteaux contre les mutilations génitales de la femme. Mais au prix d’une compensation.

Opportune BATH avec AIP

Commentaires

commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.